Loading...
Empty cart

No products in the cart.

Ikebana art floral japonais

Ikebana art floral japonais ou voie du Kadô

L’arrangement floral nommé Ikebana ou Kadô au Japon est un art traditionnel apparu avec l’arrivée du bouddhisme au 7ᵉ siècle dans l’archipel nipponne.

Qu’est-ce que l’Ikebana ?

Comme le jardin japonais, l’ikebana est un hommage à la nature. Ce mot ikebana signifie « mettre dans l’eau des fleurs vivantes » et implique d’aimer les fleurs ainsi que les traiter avec bienveillance. Bien que l’art floral japonais soit devenu avec le temps un art séculier, il n’a jamais perdu l’attrait mystérieux qu’il doit à son rôle primitif dans les cérémonies religieuses.

C’est la définition de l’ikebana par Jardin Solaire.

La voie des fleurs et les vases ikebana

Selon une ancienne tradition, voici les dix vertus de la voie des fleurs :

  1. L’élévation et l’abaissement sont mis en relation spirituelle par l’arrangement des fleurs
  2. Porter le néant dans le cœur, c’est porter le Tout
  3. Disposition calme et pure. On peut trouver la solution sans penser
  4. Chasser toute inquiétude
  5. Avoir des égards et des ménagements pour les plantes et les autres créatures
  6. Aimer et honorer tous les hommes
  7. Occuper un lieu avec harmonie et respect
  8. Le véritable esprit sustente la vie ; associer un sentiment religieux à l’arrangement des fleurs
  9. Le corps et l’âme à l’unisson
  10. Renoncement à soi-même et réserve ; être délivré du mal

Pour acquérir les dix vertus, il est indispensable de s’unir au cœur des fleurs (hana-no-kokoro) et au cœur du Tout.

À l’origine, cet art floral japonais était pratiqué par des hommes très virils. L’esprit du samouraï trouvait dans l’absorption avec l’Unité des fleurs la gravité nécessaire pour prendre des décisions suprêmes

Vous pouvez acheter un vase ou plusieurs vases pour ikebana avec des marchands spécialisés ou bien nous contacter directement. L’ikebana peut aussi aller dans un petit jardin zen, pour décorer certaines parties de votre terrasse zen.

La véritable origine de l’art floral japonais ikebana

Lorsqu’un homme d’âge mûr abandonne la vie active pour un autre genre d’existence, ce passage est représenté par une banche garnie de baies. Elle montre que ce nouveau mode de vie, quel qu’il soit peut encore porter des fruits.

La tradition rapporte que les moines hindous furent les premiers, à ramasser les fleurs brisées par la tempête ou flétries par la chaleur et à les mettre dans l’eau afin de prolonger leur vie.

La cérémonie des fleurs

L’objet de la cérémonie des fleurs est en premier lieu la méditation. Tout d’abord l’invité doit se recueillir devant le kakemono suspendu dans le tokonoma ( la niche murale ), puis s’incliner devant la composition florale placée au premier plan du tokonoma.

L’invité doit ensuite contempler tous les détails en commençant par la branche la plus haute afin d’en comprendre le sens.

Le maître de maison se retire dans la pièce voisine avec les autres invités et attend que l’hôte élu ait terminé son oeuvre. Celui-ci s’agenouille et contemple les plantes mises à disposition.

Le maitre de maison invite ses hôtes et sa famille à venir admirer l’oeuvre lorsqu’elle est terminée. Tout le monde fait demi-cercle devant l’édifice floral, compare et apprécie les deux arrangements. Cette cérémonie des fleurs se pratique encore de nos jours.

Les différentes variantes

Parmi les nombreuses écoles d’Ikebana au Japon, les plus connues sont : Ikenobo, Ohara et Sogetsu.

Pour ne pas répéter ce que l’on peut voir sur d’autres sites, nous allons parler des variantes pour approfondir le sujet. En effet, les modes d’arrangement ont plusieurs variantes :

  1. Seikwa : dans le sens de plantes coupées, il a le même sens qu’ikebana
  2. Le nageire aussi appelé mode de composition libre
  3. Moribana ou paysage

Seikwa

Il existe trois genres de seikwa, le genre formel, semi-formel et informel.

Le genre formel sert généralement à orner les temples et l’autel des ancêtres ; il a encore sa place dans les rites religieux.

Le genre semi-formel est utilisé dans les maisons privées. Le seikwa peut prendre ici des formes très variées, suivant l’inspiration du jour ou de la circonstance.

Le style informel ou naturaliste est plus libre et permet l’expression du jeu de la fantaisie et offre des possibilités diverses.

Nageire

Les trois lignes de base peuvent être modifiées suivant la nature de la plante utilisée. La composition florale peut-être dressée dans un vase, inclinée ou suspendue. La branche infléchie s’appelle la courante, car elle cherche à s’adapter à son entourage. Les branches ou fleurs retombent librement sur le bord du vase. Il n’y a qu’une seule ligne de départ.

Dans ce type de composition florale, une seule branche peut donc suffire pour obtenir l’ikebana souhaité. Le plus simple est aussi le plus souvent le plus difficile.

Moribana

Le moribana est construit dans de larges coupes basses, en porcelaine, grès, bronze ou laque. C’est un paysage miniature. L’impression d’harmonie résulte de l’unité des oppositions et de la variété des éléments utilisés.

Le moribana offre une infinité de moyens d’expression, il faut toujours veiller à ce que le tout produise l’unité.

Les paroles d’un maitre d’ikebana

En souvenir du Maître Bokuyo Takeda, voici les propos de son enseignement :

  1. L’homme et les plantes sont changeantes et périssables ; seule est éternelle la signification et l’essence des compositions florales
  2. En travaillant, c’est en soi qu’il faut chercher la forme extérieure
  3. Quels qu’ils soient, les éléments utilisés sont secondaires. La pensée est juste seulement si elle conduit à Dieu ; c’est dans ce sens qu’il faut officier.
  4. La beauté appariée à la vertu est puissante.
  5. Traiter les fleurs avec les égards qu’elles méritent affine la personnalité
  6. Gouverner sa maison avec sérénité, maîtrise de soi-même et équité.
  7. Etre soumis aux autorités et aux parents
  8. Ne rien négliger, ni dans la maison ni dans la profession.
  9. Cultiver l’amitié avec sincérité et prédilection
Le principe de la triade

Suivant le principe de la triade, la totalité de l’univers peut être divisé en trois plans : Le ciel, l’homme et la terre. Cette construction est la base des constructions florales et tire son origine dans le bouddhisme. Ainsi l’homme est uni au coeur du tout. Le chiffre trois permet par son asymétrie, l’action réciproque de la plénitude et du vide, de l’épanouissement de la vie et de sa dissolution.

Finalement, l’ikebana est un art floral qui permet de faire vivre les fleurs en utilisant de beaux arrangements floraux. Ces variations florales permettent aussi d’agrémenter la cérémonie du thé avec des compositions florales de l’école ohara, école sogetsu ou autre école spécifique. L’art de l’ikebana et son bouquet de fleurs peut être de style moribana, nageire, ou seikwa. C’est donc un art japonais de la composition florale ancestral encore en voie de développement et qui a de l’avenir devant lui. L’arrangement floral japonais est une merveille de la nature et des arts traditionnels du Japon.

Vous souhaitez obtenir l’aide d’un créateur ikebana ? Contactez-nous aussi si vous aimez les blogs art floral ! Besoin de découvrir d’autres formes d’art japonais ? Allez jeter un coup d’oeil sur l’estampe japonaise ukiyo-e

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués. *

Top