Jardin Anglais et croquis romantique

Dès le 17ème siècle, les jardins à l’anglaise s’organisent selon des cheminements sinueux ouvrant sur des points de vue pittoresques et romantiques : lieux où le peintre aimerait poser son chevalet.

Loin du système géométrique des jardins classiques, conçus principalement par des architectes, ils mettent en valeur à travers les points de vue un élément de la nature remarquable : arbre rare au feuillage coloré, tronc torturé, pelouse, ruisseau, étang, prairie ou même éboulis et précipice. Le peintre William Kent (1685-1748) crée les premiers jardins paysages ou jardin paysager.

La composition du point de vue répond aux règles de composition du tableau. On recherche l’équilibre des volumes cette fois sans la ligne droite imposée, on recherche la variété et l’accord des coloris et des matières végétales.

À la perspective optique, exploitée dans le modèle classique, on substitue la perspective atmosphérique, inspirée de la peinture anglaise, dans laquelle les effets de profondeur sont créés par la brume qui noie les lointains ou bien par la variation des feuillages des différents bosquets du jardin.

L’organisation du jardin à l’anglaise en une succession de points de vue pousse les concepteurs à exploiter ou accentuer plutôt qu’à corriger les accidents du site. Les reliefs deviennent ainsi des belvédères, les escarpements des grottes. Les étendues sont travaillées en miniaturisation. Elles deviennent totalement symboliques de l'espace naturel à grande échelle qui fournit les moyens d'habitat et les denrées vitales fournies par les végétaux et les animaux.

jardin-anglais
Un joli jardin à l'anglaise avec des rosiers, des topiaires et un petit kiosque

Petit jardin anglais de ville et caractéristiques

  1. Sa conception est irrégulière : chemins tortueux, végétation en apparence non domestiquée donnant une impression naturelle. Les accidents du terrain (vallons, pentes) sont conservés et exploités
  2. présence d’arbustes, de fourrés et d’éléments architecturaux participant à sa décoration : fabrique de jardin, rochers, statues, bancs
  3. Association de diverses espèces ornementales. Les formes et les couleurs des végétaux sont variées. Les pelouses et les chemins agrémentant le jardin incitent à flâner
  4. L’itinéraire n’est pas balisé : la promenade dans un jardin à l’anglaise laisse une grande part à la surprise et à la découverte. Pas d’allées rectilignes guidant les pas du promeneur mais plutôt une sorte « d’errance poétique ».

Objectifs du jardin à l’anglaise

  1. Imiter la nature
  2. S’inspirer de son côté sauvage
  3. Recréer l’effet produit par la nature sur l’âme humaine
  4. Exalter la poésie d’un lieu
  5. Recréer un décor naturel dans une démarche aussi bien artistique qu’architecturale
  6. Le refus de la régularité topologique crée une esthétique du renouvellement.

Mixed Border et mobilier ancien

Une mixed border est une bordure dans un jardin composé de plantes vivaces, plantes annuelles et arbustes décoratifs pour leur feuillage ou leurs fleurs. Si quelques règles doivent être respectées pour obtenir une cohérence, l’improvisation permet d’obtenir un mixed border personnalisé selon ses goûts et ses couleurs préférées.

Un rosier grimpant sera très efficace et ne prendra que très peu d'espace au sol. Côté matériaux, le bois, les pavés et la pierre apportent ce côté naturel propre aux jardins anglais. Avec un salon de jardin en fer forgé, vous serez prêt pour le Tea Time !

Gazon anglais

Un gazon anglais vert émeraude parfaitement rayé est le type de pelouse le plus convoité, mais c'est certainement celui qui demande le plus d'efforts. Le gazon anglais doit être coupé court, aussi lisse et plat que la feutrine verte d'une table de billard, c'est le témoignage d'un travail et d'un dévouement énorme pour obtenir une finition aussi parfaite. Ce type de gazon demande donc une herbe de qualité et un entretien récurrent.

William Kent et son oeuvre romantique

William Kent est né à Bridlington, dans le Yorkshire, en 1685. Il a suivi une formation de peintre d'enseignes et a également travaillé sur des carrosses, avant de se lancer dans la peinture de paysage. Malheureusement, son talent avec le pinceau n'était pas à la hauteur de sa vision. Pendant 10 ans, Kent a vécu et étudié la peinture à Rome tout en gagnant sa vie en achetant des tableaux et en les vendant à l'aristocratie anglaise comme mobilier de maison.

En 1715, Kent rencontra Lord Burlington, et Burlington fut tellement impressionné par la vision artistique de Kent qu'il ramena le jeune Yorkshireman à Londres avec lui. Là, Kent a conçu et construit des meubles et des temples sur un thème classique pour Burlington et ses amis.

Il a également poursuivi sa peinture, mais à la demande de Burlington, il s'est orienté vers l'architecture, où il est devenu très à la mode.

Le plus bel ouvrage architectural du Kent est sans aucun doute Holkham Hall, construit pour le comte de Leicester dans le style palladien. L'architecture comprenait alors plus que la simple conception de maisons, et Kent était impliqué dans la création d'aménagements intérieurs et de meubles, la plupart conçus dans un style baroque bouillonnant.

Ce n'est pourtant pas en tant qu'architecte que Kent est célèbre, mais en tant que père du « pittoresque », ou jardin paysager anglais. Pourtant, Kent n'était pas un horticulteur, il envisageait le paysage comme une peinture classique, soigneusement agencée pour maximiser les effets artistiques de la lumière, de la forme et de la couleur. Il n'hésitait pas à planter des souches mortes pour créer l'ambiance dont il avait besoin.

Ses jardins étaient parsemés de temples classiques remplis d'associations philosophiques, un fait qui aurait été facilement apparent à ses savants mécènes.

Les créations de jardinage les plus importantes de Kent étaient à Stowe, Rousham et Chiswick House. A Stowe, il aplanit les lignes rigides des jardins à la française pour créer des promenades ombragées sinueuses.

William Kent est décédé en 1748, mais ses contributions au style de jardinage «naturel» qui a évolué pour devenir le jardin paysager anglais ne peuvent être surestimées.

Russel Page : paysagiste de jardin anglais contemporain du 20ème siècle

Russell Page s'est un jour décrit comme "le plus célèbre concepteur de jardins dont personne n'a jamais entendu parler", et bien que cela n'ait jamais été tout à fait le cas (il comptait parmi ses clients le duc et la duchesse de Windsor, Lady Bird Johnson et Oscar de la Renta ), c'est loin d'être la vérité aujourd'hui.

Considéré comme le grand concepteur de jardins anglais du XXe siècle, Page peut être reconnu pour sa maîtrise de l'art de conjurer de vastes espaces, de créer des jardins à la française dans des contextes informels et, plus important encore, de lire dans les pensées de ses clients pour leur offrir les paysages qu'ils aspiraient.

Les archives de Russell Page sont l'une des plus importantes conservées au musée du jardin en angleterre, contenant plus de 3 300 plans ainsi que des photographies, de la correspondance et des notes, y compris des ébauches de sa suite inédite de The Education of a Gardener (1962), provisoirement intitulée "In Making Gardens".

russel-page
Un jardin anglais créé par Russel Page, célèbre architecte paysagiste anglais
Paroles de Russel Page sur le croquis de jardin anglais

Un jardin existe à la seule condition qu'il soit une expression de foi, la réalisation d'un espoir et d'une image. Ce sont des motifs bien exaltés mais qui expriment ou je situe mon objectif. J'ai plusieurs objectifs : tout d'abord laisser un endroit plus beau que quand je l'ai trouvé. Je dessine, je dessine à la recherche d'une composition qui marchera à son gré, peut être tout de suite, peut être après des heures et des jours de travail.

Evidemment, la solution est inhérente au problème. Je deviens conscient qu'il me faut une pensée lucide. Je dois me rappeler de tout ceci pendant que je lutte avec les problèmes techniques de la composition sur le papier, le travail de base des calculs et des listes, les difficultés de la construction, les variations aléatoires des plantes, des hommes, de la terre et du climat.

L'art du jardinier n'est jamais statique, c'est une poursuite sans cesse en évolution. Le lien entre la nature et l'artifice. Russel page, The education of a gardener

Vous souhaitez créer un jardin anglais ? Nous allons créer un plan de jardinsuivant vos envies, vos goûts et votre style de vie. Nous intervenons partout sur la France pour faire un aménagement paysager anglais.