Jardin Solaire

Spécialiste du jardin japonais traditionnel : Conception + Installation

25 Avenue Benoît Launay

69290, Grezieu la Varenne

07 87 13 04 37

25 Avenue Benoît Launay

69290, Grezieu la Varenne

07 87 13 04 37

Jardin de the chaniwa



Pour créer un jardin de thé chaniwa, faites appel à nos services de conception pour réaliser ce jardin traditionnel japonais.

jardin-de-thé
jardin de thé japonais
jardin-de-thé
Tsukubai bassin japonais

Qu'est-ce qu'un jardin de thé ?

Parfois appelé Rojiniwa ロジニワ (chemin couvert de rosée), le jardin de thé est souvent un petit espace développé pendant la période Momoyama (1568-1603).

C'est une période pendant laquelle les samouraïs s'initient à la culture et tendent à adopter un mode de vie semblable à celui des nobles.

Au 15 et 16ᵉ siècle, le Japon était constamment déchiré par des guerres. Les hommes trouvaient un refuge loin des combats perpétuels dans la cérémonie du thé, rite simple et élégant qui fit son apparition à cette époque.

chanoyu-cérémonie-du-thé-japon
Chanoyu dit la cérémonie du thé au Japon appelée la voie du Cha Do

La cérémonie du thé : un symbole de raffinement

La cérémonie du thé, telle qu'elle fut mise en place par les maîtres zen du 15ème siècle répond avant tout à un souci esthétique.

Voici comment faire une cérémonie de thé comme à l'époque : l'eau pour le thé est chauffée dans une bouilloire de fer à deux anses sur un feu de charbon de bois. Du charbon de bois est gardé en réserve dans une corbeille d'osier. A l'aide d'une louche de bambou, le maître de cérémonie prélève de l'eau qu'il verse dans un petit bol, ou il a mis au préalable une espèce spéciale de thé vert prise dans un coffret laqué. Il bat le mélange avec un fouet et le passe au premier invité. Chaque invité salut l'autre en s'inclinant, boit exactement trois gorgées et passe le bol à son voisin après en evoir essuyé le bord à l'aide d'un linge. La propreté est un élément important, qui selon un des maîtres de ce rituel, a pour but de nettoyer les sens...afin que l'esprit lui-même soit nettoyé de toutes les impuretés.

Le jardin d'une maison de thé se présentait selon un plan traditionnel : un chemin d'accès menait au jardin extérieur, où les invités s'assemblaient pour attendre, sous un auvent, l'arrivée du maître de la cérémonie, qu'ils suivaient dans un jardin intérieur.

C'est là qu'ils procédaient aux ablutions rituelles, en se rinçant les mains et la bouche dans une vasque avant de franchir la porte basse de la maison.

La création d’un jardin de thé doit tendre vers la simplicité, l’humilité et la modération.

jardin-de-thé-japonais
Clôture japonaise et mousses au sol
jardin-de-thé-japonais
Un pas japonais très élaboré

Les étangs et les enrochements imposants sont absents des compositions. Le but est d’aborder au mieux le rituel du thé (chanoyu) dans son intégralité.

On raconte qu'un maître de la cérémonie du thé appelé Rikyû savait mieux qu'aucun autre veiller à ce que chaque détail du jardin ait le charme naturel voulu.

Il existe différentes conceptions du jardin de thé :

  1. Une partie unique, non divisé.
  2. En deux parties, le nijuroji
  3. En trois parties, le tajuroji
jardin-de-thé-japonais
Jardin de thé et cabane à thé à Kyoto au japon

Symbolique dans le jardin de thé

La porte extérieure (sotomon) invite le visiteur à quitter symboliquement le monde extérieur. Ensuite nous apercevons un petit kiosque, le machiai qui sert d’espace d’accueil. Une clôture spéciale permet d’isoler le visiteur de l’espace extérieur. L’acte de purification est ensuite accompli vers le tsukubai. Une lanterne japonaise est souvent placé non loin pour éclairer les cérémonies de nuit.

tsukubai
Un bassin japonais dit tsukubai dans un jardin de thé
Le sentier symbolise le premier stade de la méditation, le pas vers l'illumination. Le roji a pour objet de rompre avec le monde (avec l'extérieur) et d'éveiller un nouveau sentiment (un état d'âme) qui aplanit la voie...Kakuzo Okakura

Chumon

Installé sur une allée pour séparer les parties intérieures et extérieures d'un jardin de thé, ce portail peut servir à séparer deux parties distinctes de votre jardin. Le chumon est fait de bambous posés sur des lattes de bois et l'auvent est en écorce de cèdre.

Tobi ishi, les chemins de pierre

Contrairement au jardin sec, le jardin de thé possède une disposition de pas japonais et chemins en pierre extrêmement sophistiquée.

Dans les jardins de thé, les pas japonais en pierre ne sont jamais taillés et on prend soin de les asperger d'eau avant l'arrivée des invités ; la pratique nommée san-ro (trois rosées) consiste à laver trois fois de suite le chemin, le premier passage étant désigné comme l'eau de salutation.

pas-japonais-tobi-ishi
tobi-ishi (pas japonais) dans un jardin japonais de thé et sa clôture en bambou

Le tobi-ishi affirme le souci préalable de purification ainsi que les vertus fondamentales de patience et d'humilité.

Pavillon de thé chashitsu

Le mot chashitsu désigne une pièce ou un pavillon spécialement conçu pour la cérémonie du thé.

Entrée que l'on franchit courbé en deux (nijiri guchi) : Pour entrer dans le pavillon de thé, les invités doivent passer par une ouverture basse très étroite de forme carrée, soit 65x65 cm. Ils sont contraints de baisser la tête et faire acte d'humilité. A l'origine, il y avait un râtelier appelé katana kake ou les samourais et les guerriers déposaient leur sabre.

Auvent (doma hisashi) : La façade du pavillon de thé est protégée par un auvent soutenu par des piliers qui abrite un espace en terre battue ou compact, avec la pierre ou l'on se déchausse (kutsu- nugi ishi)

Ecriteau (hengaku) : panneau rectangulaire en bois sur lequel est calligraphié à l'endre de chine ou gravé le nom du pavillon de thé. Celui-ci est fixé sur le pignon de l'édifice où il est protégé par le débordement du toit.

Voici notre dernière réalisation de jardin de thé zen à Écully dans le Rhône. Encore un peu de patience, les érables vont grandir...

jardin-de-thé-japonais
Une réalisation Jardin Solaire (plan + travaux) pour ce petit jardin de thé de style Theravada à Écully, Rhône.
Petite explication : vers l'azalée blanche, c'est le littoral naturel. On peut y voir un bol en raku qui a échoué sur le banc de sable à cause des marées (le bol de bouddha). La tortue remonte tranquillement le banc de sable pour retourner à la rivière et effectuer son cycle sans fin de reproduction. À gauche (non visible) se trouve la zone du tsukubai (bassin à ablution). À droite, la lanterne japonaise de pierre naturelle. Au loin : la pierre bateau trésor et l'île grue (la grue est symbolisée par ce poteau en bois vertical). Tout au fond on aperçoit la zone aride et un gravier légèrement ratissé, quelques végétaux apparaissent pour laisser entrevoir qu'il existe quelques oasis de verdures pour rafraîchir le visiteur dans sa longue traversée.


Vous rêvez d'un beau jardin de thé ?

07 87 13 04 37

Téléphonez-nous ou cliquez ci-dessous.