Shinnyo-do

Le Shinnyo-do est un temple bouddhiste de l’école Tendai situé à l’est de Kyoto. Il abrite une authentique représentation du Bouddha Amida, de précieuses peintures ainsi que deux jardins secs.

Ecole tendai du Shinnyo-do

Son nom signifie « le véritable temple du paradis. Il est fondé en 984 par un moine du temple Enryaku-ji, la maison mère de l’école Tendai au Japon située sur le mont sacré Hiei.

Nehan no niwa

Ce jardin sec évoque les derniers instants de Shaka Nyorai (le bouddha originel). Plus précisément, les deux plus grosses pierres symbolisent le corps couché de Bouddha et les petites pierres seraient les disciples ainsi que les créatures qui vivent dans ce paradis. De plus le jardin, dit shakkei, emprunte en toile de fond la vue sur les monts Higashiyama.

Zuien no niwa

C’est un jardin japonais sec moderne créé en 2010, remarquable par ses combinaisons géométriques et très graphiques de pierres, ainsi que l’usage des gravillons de plusieurs couleurs.

Dans l’enceinte du temple : une pagode à trois étages et une immense cloche que les fidèles peuvent uniquement faire sonner pour célébrer la nouvelle année.

École tendai et son histoire

Le Tendai, école japonaise du bouddhisme est un descendant de l’école chinoise Tiantai ou Sutra du Lotus.

L’enseignement Tiantai a été introduit au Japon par le moine chinois Jianshen au milieu du 8ème siècle, mais il n’a pas été largement accepté.

En 805, un moine japonais, Saichō revint de Chine avec de nouveaux textes Tiantai et fit du temple qu’il avait construit sur le mont Hiei, l’Enryakuji, un centre d’étude et de pratique de ce qui devint le Tendai japonais.

Cependant, ce que Saichō avait transmis de Chine n’était pas exclusivement Tiantai, mais comprenait également des éléments Zen, ésotériques Mikkyo et Vinaya. La tendance à inclure une gamme d’enseignements est devenue plus marquée dans les doctrines des successeurs de Saichō, comme Ennin et Enchin.

La secte Tendai a prospéré sous le patronage de la famille impériale et de la noblesse au Japon ; en 784, la capitale impériale a été déplacée de Nara à Kyoto à proximité.

En 1571, l’Enryakuji fut rasé par Oda Nobunaga ; il a ensuite été reconstruit et continue de servir de base à Tendai jusqu’à nos jours.

Qui est Shaka Nyorai ?

En japonais, le Bouddha historique est appelé Shaka Nyorai. À l’origine, le Tathāgata honorifique était utilisé exclusivement pour Bouddha lui-même, mais avec l’avènement du bouddhisme mahayana, il a été appliqué à des entités appelées bouddhas qui, comme lui, étaient des hommes qui avaient atteint l’illumination.

Vous pouvez aussi visiter les autres jardins de Kyoto, notamment le jardin du Ryoan-ji.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués. *

Top