Lanterne Japonaise

Que ce soit pour créer un jardin japonais moderne ou traditionnel, la lanterne japonaise reste un élément de décoration jardin essentiel, un incontournable et un symbole fort. Parfois accompagné d'érable du japon, l'objectif est de créer un espace calme et zen.

Généralement la lampe japonaise ancienne est préférée par les connaisseurs avec de la mousse la recouvrant presque entièrement, mais demande un temps considérable. Quand on parle de la lampe japonaise traditionnelle, on fait souvent référence à la lanterne japonaise en granit ou en pierre.

Origine de la lanterne japonaise

Comme beaucoup d'autres éléments de l'architecture traditionnelle japonaise, ces lanternes japonaises sont originaires de Chine.

Situées en avant du temple, leur fonction est cultuelle. Originellement en bois, il en existe un grand nombre de variétés en pierre.

Au Japon, les tōrō japonais sont à l'origine employés seulement dans les temples bouddhistes où ils sont alignés et éclairent les chemins. Les lanternes allumées sont alors considérées comme une offrande à Bouddha.

Durant l'époque de Heian (794-1185) cependant, ils commencent à être utilisés dans les sanctuaires shinto et les résidences privées.

Durant l'époque Azuchi Momoyama (1568-1600), les lanternes japonaises en pierre sont rendues populaires par les maîtres du thé qui les utilisent comme décoration dans les jardins. Bientôt ils commencent à développer de nouveaux types en fonction de la nécessité. Dans les jardins modernes, ils ont une fonction purement ornementale et sont disposés le long des chemins, près de l'eau, avec des pas japonais ou à côté d'un bâtiment.

La lanterne japonaise de jardin se compose de trois parties superposées : un socle qui correspond à la terre, une partie médiane ajourée et de forme généralement hexagonale, qui correspond à l'homme ou au monde intermédiaire, et un chapeau surmonté d'une boule, correspondant au ciel; le motif du lotus s'y trouve souvent associé.

On dit que ses ouvertures correspondent aux trois luminaires célestes : le soleil, la lune et les étoiles...

Elles peuvent sans doute également êtres mises en relation avec les trois hypostases majeures du Bouddhisme : Amida, Kannon et Seishi.

Structure d'une lanterne japonaise en pierre

Les éléments traditionnels d'une lanterne de jardin en pierre (ou en bronze) sont :

  1. hōju ou hōshu (le joyau)
  2. ukebana (fleur de réception)
  3. kasa (parapluie)
  4. hibukuro (sac à feu) 
  5. chūdai (plateforme centrale)
  6. sao (poteau)
  7. kiso (fondation)
  8. kidan (plateforme de base)

Comme indiqué ci-dessus, la structure de la lanterne japonaise est destinée à symboliser les cinq éléments de la cosmologie bouddhiste.

Différents styles pour la lanterne japonaise

A partir de la période Edo, beaucoup de gens ont voulu avoir leurs propres lanternes japonaises ( toro japonais ). Dans ce soucis de combler toute le monde, de nombreuses formes ont vu le jour.

Il existe de nombreuses sortes de lanternes en pierre, notamment en granite. On peut citer : nishinoya, yukimi, kasuga doro, todoro, tachi gata, oribe, kanjuji, kotoji...Voyons ensemble les types les plus courants. En tant que paysagiste lyon, nous pouvons vous aider dans la création de votre jardin zen.

Yukimi : Lanterne pour regarder la neige

Les yukimi-dōrō ou lanternes " pour regarder la neige " ont une forme assez ramassée. Elles sont dotées de trois, quatre ou six pieds arqués et d'un foyer de forme hexagonale ou octogonale. Elles possèdent un grand chapeau en pente douce surmonté d'un joyau, où la neige vient s'amonceler en créant des formes pittoresques.

Kasuga dōrō : lanterne du sanctuaire de Kasuga

Ce type de lanterne en pierre doit son nom au sanctuaire de Kasuga, dans le département de Nara. Il se caractérise par un foyer de forme hexagonale recouvert d'un chapeau à six ou huit côtés aux extrémités recourbées, lui-même surmonté par un joyau. Le foyer est orné de sculptures représentant deux à deux un daim, le soleil et la lune. Il repose sur un socle en forme de lotus placé sur une colonne dotée d'un socle lui aussi en forme d'hexagone ou octogone. C'est une magnifique lanterne de jardin !

Kotoji dōrō : lanterne en forme de chevalet de koto

Ce sont des lanternes en granit de très grande taille (environ 2,70 m) qui doivent leur nom à leur ressemblance avec les chevalets en ivoire des cithares japonaises (koto). Elles sont le plus souvent installées au bord de l'eau. Une des plus célèbres est celle du jardin Kenroku en, dans le département de kanazawa.

Tōdōrō ou lanterne en forme de pagode

La forme de cette lanterne rappelle celle des pagodes bouddhiques à trois ou cinq étages. Elles sont surmontées par une flèche verticale ( sōrin ) composée entre autres de neuf anneaux, comme celle de la plupart des édifices dont elles s'inspirent.

Nozura-dōrō

C'est une lanterne en pierre non polie fait de pierre naturelle et d'aspect très rudimentaire.

Tsuri-dōrō

Ce sont des lanternes suspendues. Celles-ci pendent du plafond ; généralement, elles ne sont vues que dans les temples.

L'une des traditions d'été dans de nombreux endroits au Japon consiste à faire de nombreuses lanternes à l'aide de papier, à les éclairer et à les laisser flotter sur les rivières.

Oribe-dōrō

*Une Oribe Tōrō est une lampe japonaise extérieure et son invention est attribuée à FURUTA Oribe (1543-1615), grand seigneur et notamment maître de la cérémonie du thé.

lanterne Yunoki

Cette lanterne de pierre date de la période Heian. Elle vient du temple kasuga taisha. Après avoir été offerte, elle aurait été placée sous un yuzonoki, arbre qui appartient à la famille des orangers.

Lanterne misaki

Cette lanterne japonaise granit provient de sa ressemblance avec la partie supérieure des phares maritimes sur les caps. Cette lanterne est souvent placée proche d'un point d'eau.

Vous souhaitez obtenir l'aide d'un spécialiste jardin japonais ? Vous voulez acheter une lanterne du japon sur notre boutique en ligne ?